Le Sphex à ailes jaunes

Le Sphex à ailes jaunes

Âmes sensibles s'abstenir !

Sphex sur une fleur

Quand vient la saison de ponte, la femelle Sphex a un comportement étonant. Quand elle découvre un grillon, elle se jette dessus et parvient, après une lutte acharnée, à le renverser par terre et à le maintenir sur le dos. Ventre contre ventre, le Sphex replie son abdomen et pique le pauvre grillon à trois endroits à l'aide d'un aiguillon : dans le cou, dans le thorax entre les deux premières pattes, et dans l'abdomen. Le Grillon terrassé reste immobile : le Sphex vient de lui injecter un poison immobilisant, pile dans trois ganglions moteurs importants. Mais il reste vivant ! Il est juste paralysé dans cette position.
 
Dame Sphex attrape alors son grillon par les antennes et le traine jusque dans une galerie qu'elle a creusé récemment. Le Grillon ne sait toujours pas ce qui l'attend, mais sera vite fixé : une fois au fond de la galerie, où gisent trois autres grillons immobiles, la femelle Sphex pond un oeuf sur la poitrine du grillon couché sur le dos qu'elle vient de ramener. Puis elle quitte la galerie et referme le tout avec de gros graviers.
 
Dans le noir, avec ses congénères immobiles, un petit oeuf translucide sur la poitrine, le Grillon n'a d'autre choix que d'attendre. Au bout de 3-4 jours, un minuscule vermiceau éclot de l'oeuf. Le pire commence alors pour les malheureux grillons. Encore toute frêle, la larve attaque la carapace du grillon, assez tendre à cet endroit, et commence à le ronger et le grignoter. Il suffirait d'un soubressaut pour la renverser, mais maman Sphex a bien fait son travail : à cet endroit, le grillon a été anesthésié et ne sent pas encore qu'il est dévoré... vivant.
Quand la larve aura pris des forces, elle entamera sans complexe les parties encore sensibles du grillon, sans tenir compte des soubressauts de sa victime agonisante qui impuissant ne peut que battre ses antennes ou agiter ses mandibules...
Une fois le premier grillon dévoré, la larve entame le deuxième grillon, jusqu'au dernier... et encore tous vivants. Repue, elle n'aura alors plus qu'à tisser son cocon pour la nymphose. (évolution de l'insecte en nymphe)
 
Logo astuce
Le saviez-vous ?
Instinct cruel... voire même peut-être un peu « idiot » sur certains points. Pour ceux qui ont encore le courage, voici une petite anecdote amusante, issue d'une experience de Mr Fabre qui a beaucoup étudié les Sphex.
Le Sphex, après avoir tiré son grillon jusqu'au nid, l'abandonne à l'entrée quelques instants pour explorer son terrier et vérifier que tout est en ordre. Fabre décide alors de tirer le grillon en arrière, « pour voir ». Quand le Sphex revient, il recommence la même maneuvre, tire le grillon, laisse sa proie à l'entrée, visite son terrier et ressort pour récupérer le grillon. Fabre a pu répéter 40 fois de suite son expérience, à aucun moment le sphex, qui a inspecté son terrier à présent une bonne quarantaine de fois, n'a eu l'idée de faire entrer le grillon directement !
 
Larve de Sphex       Femelle Spxex cherchant un endroit pour le nid       Grillon
 
Cliquez pour déplier :
 
 
Sources : Souvenirs entomologiques de Jean-Henri FABRE, Le Sphex languedoncien à ailes jaunes
Photos : [1] le Pot-ager, photo Flickr  [2] de P.Falatico  [3] de laccome.org [4] de Cor Zonneveld
Votre note : Aucun(e) Moyenne : 4.7 (3 votes)

Commentaires

Utilisateur non enregistré