La lutte contre le SIDA début 2013 : quoi de neuf ?

Parmi les nombreux projets thérapeutiques en cours ou à venir, nous vous avons présenté sur Axiomcafe celui de la thérapie génique
Mais cet automne, une autre piste prometteuse est en expérimentation : celle du vaccin ! 
 
Avis à nos chers Axiomnautes : l'article qui suit a pour but de présenter uniquement cette piste thérapeutique du vaccin ; si vous voulez en savoir plus sur le SIDA, ses particularités, les recherches sur les traitements, vous pouvez consulter nos articles dédiés (rubrique Biologie / Immunologie). Bonne lecture !

Le principe

Pour ceux d'entre vous qui connaissent le mode de fonctionnement du VIH (pour les autres, allez vite lire notre article sur ce sujet !), cette piste peut sembler étrange. En effet, le rôle d'un vaccin est de stimuler le système immunitaire pour se protéger d'une bactérie, d'un virus ; or le VIH infiltre ce même système immunitaire et en  détruit certaines cellules. Vouloir le stimuler peut donc sembler bien inutile voire contre-productif…
Mais l'intérêt de ce vaccin, développé par le docteur Erwannn Loret (chercheur au CNRS, membre de l’UMR 6032 intégré à la faculté de Pharmacie de Marseille), est justement qu'il ne cible pas directement le VIH. Il vise l'une de ses sous-fifres, une protéine très efficace et très importante pour sa diffusion dans l'organisme. Son nom : la protéine TAT (pour Trans-Activator of Transcription). 

Quel est le rôle de TAT ?

Rappelez-vous : une fois dans l'organisme, le VIH se dissimule dans certaines de nos cellules immunitaires, les lymphocytes T4. Bien caché à l'intérieur, il détourne alors la machinerie cellulaire pour fabriquer des particules virales et se multiplier. Mais en premier lieu il fait sécréter par les lymphocytes, dont il a pris le contrôle, une grande quantité de protéines TAT. Une fois dans le sang, TAT à de nombreuses missions :
 
  • MISSION 1 : protéger le VIH caché.
Le lymphocyte infecté par le VIH cesse de se conduire normalement ; il pourrait se faire remarquer par les cellules tueuses de l'organisme, véritables vigiles qui détruisent toute cellule anormale. TAT a donc pour premier rôle d'empêcher les cellules tueuses de notre organisme de se débarrasser des lymphocytes infectés par le VIH.
  • MISSION 2 : freiner la production d'anticorps.
Pendant les périodes où le VIH n'est pas caché dans les lymphocytes, il est repérable par notre système immunitaire. Les lymphocytes B peuvent ainsi synthétiser des anticorps pour neutraliser le virus exposé. TAT agit donc contre ces lymphocytes pour freiner leur production d'anticorps : le VIH n'a plus de barrières pour se répandre !
  • MISSION 3 : multiplier le virus.
Maintenant que les défenses de l'organisme sont considérablement affaiblies, TAT réveille les virus dormants et les aide à se multiplier. C'est l'escalade vers le fameux stade de contamination aigue, le stade SIDA.

Un vaccin contre TAT

Les travaux d'Erwann Loret sur le SIDA débutent en 1996,  lorsqu'il étudie des personnes séropositives… dont l'état reste stable et qui n'entrent pas en stade SIDA. Il constate que la seule anomalie chez le virus du SIDA que ces personnes portent vient de la protéine TAT, qui est inactive
Cette protéine défectueuse, baptisée Oyi, va être utilisée comme antigène dans le vaccin : elle ressemble suffisamment à la protéine TAT opérationnelle pour stimuler le système immunitaire, mais elle est sans risque pour le patient. En utilisant la protéine TAT-Oyi, Erwann Loret espère ainsi entrainer le système immunitaire à reconnaitre les protéines TAT et à les neutraliser grâce à une production d'anticorps neutralisants. Si TAT est bloquée, c'est toute la propagation du VIH dans l'organisme qui est endiguée !
 
La plupart du temps, les vaccins sont employés à titre préventif : pratiqués avant que l'organisme rencontre le pathogène (=l'agent infectieux), ils lui permettent de s'entrainer à le reconnaitre pour mieux le combattre en cas d'éventuelle infection. Pour l'instant, le vaccin TAT-Oyi est envisagé à titre thérapeutique, c'est-à-dire qu'il sera proposé à des personnes déjà infectées par le VIH dans le but de restaurer leur système immunitaire. Il pourra bien sur, par la suite, être employé à titre préventif – si on arrive déjà à montrer qu'il peut soigner.

Des résultats jusqu'à présent prometteurs 

Le vaccin a pour l'instant été testé chez des primates en 2006 : chez plusieurs macaques infectés par le SHIV (un hybride entre le virus du SIDA humain et celui des autres primates), certains ont été vaccinés  avec TAT-Oyi. Chez ces primates, on n'a plus détecté de cellules infectées par le SHIV au bout de 56 jours. Encore mieux, un macaque a même fait une rémission en devenant séronégatif suite à la vaccination ! Et lorsqu'un virus du SIDA plus virulent lui a été injecté, il a à nouveau réussi à s'en débarrasser.
 
C'est à présent 48 volontaires, porteurs du VIH, qui participent à la phase I/II du projet : les tests sur l'homme ! Lors de la phase I, les patients seront vaccinés par Tat-Oyi, en acceptant de cesser la trithérapie pour deux mois. Pour que l'essai soit un succès, il doit atteindre les objectifs fixés par ONUSIDA, à savoir que le taux de virémie (le taux de virus dans le sang) devienne et reste indétectable pour 30% des patients
Lors de la phase II, ce seront 80 patients qui seront impliqués. 50% d'entre eux recevront le vaccin tandis que les autres auront un placébo. Si le succès est au rendez-vous, les chercheurs pourront alors passer à la phase III, les tests à grande échelle… en espérant que les moyens financiers suivent.
Si ce vaccin prouvait son efficacité, il représenterait une grande chance de soigner un maximum de personnes à travers le monde. Le vaccin reste en effet un moyen accessible aux populations des pays en développement, peu cher, moins lourds et avec moins d'effets secondaires que d'autres traitements actuels (trithérapies, antirétroviraux) ou envisagés (thérapie génique). 
 
Les recherches avancent, les espoirs de vaincre le SIDA augmentent d'année en année.  D'ici là, cette maladie reste une réalité. Restez vigilants, protégez-vous !
 
 
 
Pour en savoir plus :
 
 
Votre note : Aucun(e) Moyenne : 4.7 (6 votes)

Commentaires

Utilisateur non enregistré

Cheap Propecia Without Prescription generic levitra 20mg Cheap Synthroid Online No Script Pharmacy Adult Dose Amoxicillin

Utilisateur non enregistré

Zithromax For Tooth Infection Find Progesterone Pills Real Doxycycline Drugs Shipped Ups levitra pills for sale Effetti Cialis E Viagra Cialis Cheapest Lowest Price Usa Levitra Quante Ore Dura

Utilisateur non enregistré

Lavetra Sale http://costofcial.com - cialis buy online Viagra 50mg Preis But Amoxicillin Viagra Generika Sicher Und Schnell Cialis E Reni Buy Kamagra Jelly cialis buy online Viagra Tablet En France Cialis 100mg Pills Free Viagra buy accutane paypal Otc Tenormin http://costofcial.com - cialis Femara Without A Prescription

Utilisateur non enregistré

cialis generique acheter cialis
achat cialis vente cialis
cialis sin receta venta cialis
acquistare cialis acquistare cialis

Utilisateur non enregistré

acheter cialis prix cialis
cialis prix cialis 20mg
acquistare cialis cialis comprare
cialis precio comprar cialis madrid

Utilisateur non enregistré

viva viagra
viagra online
viagra advertisement
generic viagra

Utilisateur non enregistré

generic cialis effectiveness
cialis online
benefits of cialis generic drugs
buy cialis online

Utilisateur non enregistré

free viagra trial pack
cheap viagra
viagra penis
cheap viagra

Utilisateur non enregistré

isotretinoin order internet no physician approval El Cialis Sirve Para La Mujer Cialis Generique Mastercard cialis from canada Healthy Man Generic Viagra Suppliers Generic Viagra Best Price

Utilisateur non enregistré

viagra india price
buy viagra online
viagra user reviews
buy cheap viagra