Certaines fourmis comptent leur pas pour retrouver la fourmilière !

Lorsque les fourmis quittent la fourmilière à la recherche de nourriture, elles doivent ensuite pouvoir retrouver leur nid ! Selon les espèces, certaines s'aident d'indices dans leur environnement (à droite après le caillou puis tout droit jusqu'à la brindille...), d'autres laissent derrière elle une trace odorante - telles des petits poucets. 
 
En 2006, des chercheurs ont découvert que des fourmis du désert (Cataglyphis fortis) utilisent un autre moyen pour retrouver leur fourmilière. On savait déjà qu'elles utilisent le soleil pour s'orienter, mais l'on ne comprenait pas comment elles gardent en mémoire la distance parcourue. C'est désormais chose faite : ces fourmis posséderaient dans leur système nerveux un véritable podomètre, capable de garder en mémoire -on ne sait pas encore comment- le nombre de pas effectués. La fourmi ne compterait pas véritablement (comme nous, 1, 2, 3...) mais elle aurait un système intégré qui effectuerait d'une manière ou d'une autre cette mesure et qui se remettrait à zéro à chaque retour au nid !
Logo question
Comment les chercheurs ont-ils découverts que les fourmis "comptent" leurs pas ?
Pour arriver à cette surprenante conclusion, les chercheurs ont modifié artificiellement la longeur des pattes des fourmis, en leur mettant ou enlevant des minuscules échasses. 
 
Expérience 1 : la fourmi effectue le trajet aller. Ensuite, les chercheurs lui fixent des "échasses" au bout des pattes et la laissent repartir vers la fourmilière. La direction est bonne mais la fourmi, qui fait des pas plus grands, dépasse la fourmilière !
Expérience 2 : la fourmi effectue le trajet aller équipée d'échasses. Pour le retour, on les lui enlève : elle fait le même nombre de pas, mes ses foulées sont plus petites ! Elles n'atteint pas la fourmilière et tourne en rond...
 
Cette fourmi du Sahara aurait donc un système de repérage utilisant à la fois le soleil (boussole) et le nombre de pas (podomètre). Ce processus ne serait pas un comptage conscient mais intégré au système nerveux. Les chercheurs supposent que ce système aurait pu émerger chez ces fourmis en raison de la particularité de leur environnement : il est presque impossible de prendre des repères visuels dans un désert et les odeurs s'évanouissent vite en raison des hautes températures. 
Des recherches sont actuellement menées pour comprendre le fonctionnement de ce étonnant mécanisme chez la fourmi, mais aussi pour le retrouver éventuellement chez d'autres espèces !
 
 
Pour en savoir plus :
- Article paru dans la revue Science, 30 juin 2006 (Vol. 312 no. 5782 pp. 1965-1967) : Matthias Wittlinger et collaborateurs, "The Ant Odometer: Stepping on Stilts and Stumps"
 
Votre note : Aucun(e) Moyenne : 3.8 (4 votes)

Commentaires

Utilisateur non enregistré

Zithromax And Ear Infections Cephalexin No Prescription Dogs cialis price Candida Viagra Levitra Preiswert